socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

G20, G7….les réunions internationales se succèdent, résultats ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

En fait on est entre connaissances sinon entre amis. On aborde tous les grands thèmes du moment, on dine, on discute, et un communiqué final est signé (Donald Trump n’avait pas voulu signer le dernier), ensuite des décisions sont prises, lesquelles généralement ne sont pas appliquées...

 

 

... Lors du G7 de Biarritz, présidé par Emmanuel Macron, des thèmes importants étaient à l’ordre du jour : lutte contre les inégalités, peur climatique, les GAFA, peur des migrations…les discussions permettent à chaque délégation d’exposer ses idées, même si elles sont déjà connues, c’est un peu comme la Croisette à Cannes : il faut voir, mais surtout être « vu ». D’après les informations rapportées par de nombreux conseillers, le communiqué final est préparé longtemps à l’avance, sauf lorsqu’un fait nouveau apparaît. Ils ont été plus nombreux que prévus : visite de Vladimir Poutine quelques jours avant le G7, mais surtout la visite inattendue du chef de la diplomatie iranienne, grâce au Président Macron, ce qui « pourrait aboutir » à une possible rencontre du Président américain avec le Président iranien Rohani, afin de débloquer le dossier nucléaire entre ces deux pays ; l'incendie de la forêt brésilienne , ce qui a conduit le Président Bolzonaro à se manifester grossièrement sur le plan international, puis après avoir parlé de souveraineté, mais en  acceptant vraisemblablement, l’argent proposé par les 27…
Biarritz, c'est incontestablement une réussite diplomatique pour Emmanuel Macron et la France, après avoir obtenu l'accord de Donald Trump pour l’Iran « allez-y ». Maintenant il faudra voir les résultats dans les mois à venir. Toutefois les autres sujets à l'ordre du jour, pauvreté, menaces sur le climat ...ne semblent pas avoir obtenu des percées notables. On peut se demander si des réunions plus simples, élargies à d’autres pays (1) ne pourraient pas obtenir les mêmes résultats : comment expliquer à tous ceux qui n'ont pas de quoi vivre, le luxe de telles réunions, avec autant d'invités ? Sujet dont on reparlera on certainement…
(1), le G7 date de 1975, « agir ensemble », au moment de la crise pétrolière. Il représentait 40 % du PIB mondial et 10 % de la population (2). En sont membres : le Canada, la France, l’Italie, le Japon, le Royaume Uni, les Etats Unis, l’Union européenne. La Russie a été exclue après l’annexion de la Crimée. On parle de son retour. Les choses ont changé depuis 1975 et il serait nécessaire d’adjoindre plusieurs pays.
(2) Le G 20 représente actuellement 85 % de la production économique de tous les pays et les 2/3 des habitants de la planète.