socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

Brexit encore longtemps…

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

On pouvait espérer que tout serait réglé samedi après trois ans de discussions, que les anglais, mais aussi les européens, lassés de ces interminables séances au Parlement de Londres avaient trouvé enfin une solution pour faire de la Grande Bretagne une nation prête pour le 21ème siècle ; il n’en n’est rien...

 

 

... La raison profonde c’est le problème de l’Irlande du Nord. On pouvait espérer que l’accord dit de « backstop»(1) négocié par Teresa May, s’il n’était pas parfait devait permettre le respect de l’accord de paix d’avril 1998 et  habituerait peu à peu les opposants à une coexistence durablement pacifique avec l’autre Irlande pour éviter une reprise de la guerre qui a ensanglanté ce pays pendant cinquante ans. A cette question s’ajoute celle de l’Union douanière et du droit de véto que réclament les représentants de l’Irlande du Nord en particulier le DUP (2).


Teresa May n’a pas été suivie, et rien ne prouve que malgré son caractère volontaire, son successeur réussisse. Les opposants demandent un délai complémentaire pour étudier en détail les différents points de l’accord conclu à Bruxelles : trois mois, six mois ou… jamais ? Les entreprises, en particuliers les financiers hésitent : on reste ou l’on part ?
Avant tout il y a un aspect dramatique : la fracture de la nation anglaise se résorbera-telle, comment et dans combien de temps ? L’Ecosse, le Pays de Galles veulent rester dans l’Union européenne, mais pensent à nouveau à l’indépendance…

Où en est l’armée Européenne, alors que l’on se bat au Moyen Orient et que demain l’Europe, face à ses contradictions, sera désarmée en présence de Poutine, Trump ou Xi Jinping ? Les querelles britanniques risquent de tuer l’Europe.

(1) Il avait pour but d’éviter le rétablissement de contrôles entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, mais les parlementaires craignent que cet accord conduise à unifier l’Irlande ;
(2) Petit parti Nord-Irlandais opposé à tout ce qui pourrait remettre en cause l’accord de 1998.